Comment c'est fait?

Pour un service personnalisé de qualité, chaque prothèse est fabriquée dans notre laboratoire sur place, par votre denturologiste.



Différents choix s’offrent à vous :

(Cliquez sur les choix)




Retour aux choix


LE PORTE- EMPREINTE

Pour une meilleure stabilité, le porte-empreinte est fabriqué sur mesure. Ce moule unique à chaque patient permet de prendre une empreinte avec la quantité exacte de matériel, sans étirer les muscles de la bouche. Cela augmente donc la précision et la perfection de l’empreinte.





Retour aux choix

LA PRISE DES EMPREINTES

L’empreinte vise à reproduire le plus fidèlement possible la bouche du patient. C’est ce qui permet à la prothèse d’atteindre un niveau de stabilité maximal. Plusieurs matériaux sont utilisés, dont l’alginate et le polysiloxane.


L’ALGINATE
Poudre et liquide qui, une fois mélangés, figent en 45 secondes.



LE POLYSILOXANE
Matériaux spéciaux qui, une fois mélangés, offrent un résultat plus précis que l’alginate.

Il existe différents types de densités, ce qui crée une viscosité propre à chaque mélange, s’adaptant à chaque bouche.


Retour aux choix

LE CELARA

Le procédé celara a pour but de mouler la prothèse existante, pour ensuite en faire une copie identique en cire.

Procédure
  • Une empreinte est prise à l’intérieur de la prothèse du patient.
  • La prothèse est ensuite placée dans l’alginate déjà coulé dans un contenant de plastique spécifique.
  • Un modèle de pierre est ensuite coulé dans cette empreinte, reproduisant la gencive avec fiabilité.
  • Après séchage, il est possible d’en retirer la prothèse du patient, en ouvrant le contenant.
  • Une cire chaude liquide est alors injectée dans le moule.
  • Une fois refroidie, la cire devient une copie IDENTIQUE de l’ancienne prothèse.

La nouvelle prothèse peut donc être identique à l’ancienne, ou encore subir toutes les modifications désirées par le patient.

Retour aux choix



LA COULÉE DE MODÈLE

Il existe différents types de pierre et plusieurs sortes de plâtre, qui se distinguent par leur degré de dureté.

Die Keen – pierre verte
Pierre extrêmement rigide pour pièces métalliques.
Hydrocal 105 – pierre jaune
Pierre plus facile à sculpter pour prothèses complètes.








LE CHOIX DES DENTS



Retour aux choix

Une question de forme

Visage carré
Dents plus anguleuses

Haut carré, bas triangulaire
Dents avec un incisif plus étroit

Visage triangulaire
Dents allongées et plus étroites

Visage rond ou ovale
Dents bombées, bouts arrondis


Retour aux choix

Une question de couleur

Gris pâle
Medium
Gris foncé
Blond lin
Blond gris
Châtain
Blond roux
Medium
Brun pâle
Brun foncé
Brun noir


Retour aux choix

Une question d’harmonie

Il est intéressant de remarquer l’importance de l’asymétrie dans la confection d’une prothèse dentaire. Les caractéristiques du côté gauche et du côté droit du visage doivent absolument s’harmoniser avec la position et la forme des dents.

Sourire normal
Deux côtés gauches
Deux côtés droits




Retour aux choix


LE MONTAGE

Les dents sont posées une à la fois, avec une grande minutie. Ainsi, l’esthétique en est à son meilleur et la mastication est améliorée.

Différents appareils sont utilisés, ce qui permet des niveaux de précision adaptés à chaque individu. Les données peuvent être réglées selon les mesures prises sur le patient. Ainsi, on obtient des prothèses de précision, dites balancées.




Nous utilisons trois articulateurs :

  • STRATOS
  • FREE PLAIN
  • CONDULATOR
Ajustable et réglable, l’articulateur nous permet de reproduire les mouvements de la mâchoire du patient.


Retour aux choix


LA MISE EN MOUFLE

Le moulage à la cire perdue

La technique du moulage à la cire perdue, aussi populaire en bijouterie et autres métiers d’arts, est utilisée pour faire la cuisson des prothèses. Voici les différentes étapes de ce procédé.






Procédure
  • Une ébauche de la prothèse en cire est emprisonnée dans un moufle rempli de plâtre.
  • Le moufle est bouilli pour faire fondre la cire.
  • On ouvre ensuite le moufle pour en retirer la cire et le nettoyer. Les dents demeurent en place dans une moitié, et la gencive du patient dans l’autre.
  • L’espace vide créé par la cire disparue est comblé par de l’acrylique rose.
  • Le moufle est refermé sur les dents et l’acrylique, et une pression d’environ 100 livres est exercée plusieurs fois afin d’expulser l’acrylique en trop.
  • Le moufle est ensuite installé dans une bride, ce qui maintient la pression constante tout au long de la cuisson.
  • Le tout est cuit jusqu’à neuf heures dans un acrylisateur réglé à 73°F. La prothèse en acrylique est alors emprisonnée dans le moufle.


Retour aux choix

LA FINITION

Lorsque la cuisson est terminée, le plâtre est délicatement cassé autour de la prothèse.

La prothèse est alors à l’état brut. Plusieurs étapes de meulage et de polissage de plus en plus fins rendront la prothèse dentaire telle que vous la porterez.